LA DANSE DE LA BRIOCHE

Une tradition Vendéenne

La danse de la Brioche, de quoi s’agit-il ? Remontons le temps !

 Autrefois,  lors des mariages vendéens, la brioche était le cadeau d’un parrain ou d’une marraine des mariés. Les invités étant en nombre (nous pouvions compter facilement 200 à 300 convives), le boulanger du village confectionnait alors une énorme brioche pouvant peser jusqu’à 15 kg. La tradition lors du bal, à minuit, était de danser la brioche sur un air de marche. (Vidéo danse de la brioche)

Cette grosse brioche posée sur une civière en bois, est portée par les mariés à bout de bras qui commencent à danser et passe le relais à leurs invités.

Cette tradition Vendéenne nommée « Danse de la brioche », est toujours pratiquée de nos jours, lors des mariages Vendéens.

danse de la brioche
La danse la brioche, tradition vendéenne lors des mariages !

C’est en Vendée que la brioche s’est érigée en véritable icône. La tradition voulait que chaque famille fabrique une brioche que l’on appelait alors « galette pacaude » ou encore « pain de Pâques » pour les fêtes pascales. Ce n’est qu’au XIXe siècle que les artisans-boulangers ont « validé » sa recette. Ils ont aussi modifié la présentation en la tressant. Chaque boulanger-pâtissier apporte sa touche en intervenant dans le parfum et les subtilités des saveurs. Thomas Brioche appose aussi sa patte à la pâte.

La brioche vendéenne : la tradition d’un goût exquis

Thomas Brioche compte parmi les professionnels qui perpétuent la tradition de la qualité tout en intégrant aujourd’hui les principes du développement durable. Le respect de l’environnement et du mieux-être des consommateurs amène la boulangerie familiale à réduire son empreinte écologique et à proposer des produits naturels sans additif, conservateur ni colorant.

Fabricant de Brioches et Gâches depuis 1896, Thomas Brioche développe continuellement des recettes pur beurre au levain naturel maison, en sélectionnant rigoureusement les ingrédients naturels en provenance principalement du Grand Ouest.

Dans le respect des dispositions du cahier des charges de l’IGP (Indication Géographique Protégée), Thomas Brioche apporte son savoir-faire pour perpétuer les valeurs et les saveurs issues de la tradition boulangère régionale. La référence de brioche vendéenne est alors indissociable de Brioche Thomas aux racines anciennes.

L’Espace Thomas Brioche vous permet de déguster les saveurs authentiques du terroir dans un cadre sympathique. Diverses variétés concoctées par le chef boulanger vous font découvrir du sucré, du salé, du sucré-salé et toute une gamme de saveurs qui vous dévoilent les arcanes culinaires de la région.

La danse de la brioche vendéenne

Dans le respect des traditions bien françaises, le terroir reste très attaché à l’une des cérémonies qui soulignent l’identité de la Vendée, en l’occurrence la danse de la brioche vendéenne.

La pratique se remarque surtout lors d’événements tels que les mariages où d’énormes brioches rondes sont préparées pour la circonstance. Dans la tradition, cette brioche de noce est le cadeau du parrain et de la marraine. Certaines de ces brioches géantes pouvaient atteindre jusqu’à 30 kg. MyBrioche.fr propose des brioches de mariages rondes ou en forme de cœur de 4,5kg.

Disposée sur un brancard – qu’on appelle civière – muni de 4 poignées, la brioche doit être maintenue à bout de bras par les invités qui se relayent pour tourner la brioche en exécutant un pas de danse sur un air traditionnel spécifique.

La danse de la brioche est, pour ainsi dire, le clou de la cérémonie, car la magie de la tradition opère pour mettre tout le monde sur les mêmes accords d’une musique, qui rappelle l’enfance et souligne l’identité du groupe. La brioche marque ensuite la communion des convives qui la dégustent dans la joie et la gaîté.

Le duo gagnant de la brioche et de la gâche vendéennes

La brioche vendéenne et la gâche de Vendée ne cessent de gagner en notoriété. Les normes qui régissent sa confection pour répondre aux cahiers des charges imposées par l’IGP sont rigoureuses pour que l’appellation de brioche vendéenne soit octroyée.

En effet, pour maintenir un niveau de qualité élevé, certains impératifs doivent être respectés pour mériter l’appellation de renom. Le boulanger-pâtissier doit, de ce fait, suivre des spécifications très strictes dans la production de la brioche en termes d’ingrédients et de respect du bien-être du consommateur. Il doit également veiller à ce que la gâche, variante de la brioche, respecte les modes de fabrication qui débouche sur une saveur labellisée.

La crème fraîche est un ingrédient obligatoire dans la recette de la gâche vendéenne. C’est la longue fermentation de la pâte due à la présence de la crème fraîche qui permet d’obtenir une mie serrée dont la saveur lactée est la principale caractéristique. La gâche se caractérise, en effet, par les arômes de crème fraîche et de beurre et la texture fondante une fois mise en bouche.